Gentoo Forums
Gentoo Forums
Gentoo Forums
Quick Search: in
[3615Mavie] : Chroniques de geeks (tome 3)
View unanswered posts
View posts from last 24 hours

Goto page Previous  1, 2, 3 ... 17, 18, 19 ... 38, 39, 40  Next  
This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Gentoo Forums Forum Index French
View previous topic :: View next topic  
Author Message
jerep6
Apprentice
Apprentice


Joined: 02 Aug 2006
Posts: 215
Location: Landes

PostPosted: Sun Jul 19, 2009 11:34 am    Post subject: Reply with quote

Salut,

Dans un script bash, je souhaite me connecter X fois à un serveur ssh : comment peut on faire pour que je ne rentrer qu'une seule fois le mot de passe ? J'ai pensé stocker le mdp dans une variable, mais je ne sais pas interfacer ssh avec cette variable.

Il y a bien la solution de créer une clé sans mot de passe, mais je ne souhaite pas adopter cette solution.

Je ne sais pas si ça a une importance, mais c'est du rsync via ssh que je souhaite faire : rsync -av -e "ssh -l userSsh" /source 192.168.1.12:/dest
Back to top
View user's profile Send private message
Bapt
Veteran
Veteran


Joined: 14 Apr 2003
Posts: 1152
Location: Paris

PostPosted: Sun Jul 19, 2009 11:36 am    Post subject: Reply with quote

une clé avec mot de passer que tu charges dans une ssh-agent et tu es tranquile.

je n'ai jamais compris pourquoi les gens font des clés sans passphrases.
Back to top
View user's profile Send private message
davidou2a
Guru
Guru


Joined: 15 Dec 2006
Posts: 574
Location: Ajaccio

PostPosted: Sun Jul 19, 2009 1:14 pm    Post subject: Reply with quote

Biloute wrote:
A la base je voulais juste faire des copies de partitions plutôt que de reprendre gentoo à zero avec un simple
Code:
cp -fr /mnt/backup/* /nouvelle partion ext4


La grosse looze quand j'ai vu que tous les liens, les permissions, ... n'étaient plus respectés.


Moi soit je vais une belle archive tar.gz soit
Code:
cp -a / /mnt/nouvelle_gentoo

ou a défaut
Code:
cp -prv / /mnt/nouvelle_gentoo

_________________
L'enfer je connais, il s'appelle Windows...
Back to top
View user's profile Send private message
Biloute
Guru
Guru


Joined: 03 Apr 2008
Posts: 366
Location: LENS

PostPosted: Sun Jul 19, 2009 7:03 pm    Post subject: Reply with quote

Voici ma découverte du jour:
Code:
ls -l /boot
lrwxrwxrwx 1 root root       1 juil. 30  2008 boot -> .
drwxr-xr-x 2 root root    1024 mai 22 11:56 grub
-rw-r--r-- 1 root root 2724032 juil. 18 01:46 kernel-2.6.30-gentoo-r1
drwx------ 2 root root   12288 juil. 30  2008 lost+found


Et là j'ai beaucoup de mal à comprendre:
le répertoire boot est un lien mais un lien vers lui même.
Alors à ce moment là, comment est-il possible de faire un
Code:
# nano /boot/grub/grub.conf

Logiquement je devrais avoir une boucle infinie sans jamais avoir accés au contenu.
Code:
# nano /boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/boot/...


Pourquoi avoir créer ce paradoxe?

Si je fais un
Code:
$ ln -s /chti/biloute /chti/biloute


Est-il possible retirer ce lien sans supprimer le fichier?

Ne me dites pas qu'il faut faire
Code:
rm /chri/biloute/biloute

PArce que là ça va me faire un gros noeud au cerveau!
_________________
Gentoo rocks
Back to top
View user's profile Send private message
kernelsensei
Bodhisattva
Bodhisattva


Joined: 22 Feb 2004
Posts: 5619
Location: Woustviller/Moselle/FRANCE (49.07°N;7.02°E)

PostPosted: Sun Jul 19, 2009 7:59 pm    Post subject: Reply with quote

non non non... il y a un souci de compréhension :

C'est /boot/boot qui pointe vers /boot/ et non /boot qui pointe vers lui même.

En fait c'est utile pour le Boot Loader. Si ton /boot est une partoche à part, t'auras pas d'erreur dans le cas où tu mets /boot/vmlinuz... dans ta ligne kernel.
_________________
$ ruby -e'puts " .:@BFegiklnorst".unpack("x4ax7aaX6ax5aX15ax4aax6aaX7ax2aX5aX8 \
axaX3ax8aX4ax6aX3aX6ax3ax3aX9ax4ax2aX9axaX6ax3aX2ax4ax3aX4aXaX12ax10aaX7a").join'
Back to top
View user's profile Send private message
Leander256
l33t
l33t


Joined: 05 Jul 2003
Posts: 909
Location: Singapour

PostPosted: Sun Jul 19, 2009 11:33 pm    Post subject: Reply with quote

Biloute wrote:
Si je fais un
Code:
$ ln -s /chti/biloute /chti/biloute


Est-il possible retirer ce lien sans supprimer le fichier?

Ne me dites pas qu'il faut faire
Code:
rm /chri/biloute/biloute

PArce que là ça va me faire un gros noeud au cerveau!


Ton lien symbolique est lui aussi un fichier. Lorsque tu invoques rm, ce dernier efface le fichier, et non ce sur quoi le lien pointe.
Back to top
View user's profile Send private message
jerep6
Apprentice
Apprentice


Joined: 02 Aug 2006
Posts: 215
Location: Landes

PostPosted: Tue Jul 21, 2009 8:30 am    Post subject: Reply with quote

Bapt wrote:
une clé avec mot de passer que tu charges dans une ssh-agent et tu es tranquile.
je n'ai jamais compris pourquoi les gens font des clés sans passphrases.

Ok ça fonctionne merci.
Back to top
View user's profile Send private message
Magic Banana
Veteran
Veteran


Joined: 13 Dec 2005
Posts: 1906
Location: Belo Horizonte, Minas Gerais, Brasil

PostPosted: Tue Jul 21, 2009 10:08 am    Post subject: Reply with quote

Deux articles intéressants :
* Un entretien de Richard Stallman à propos des logiciels privateurs. Conclusion :
Richard Stallman wrote:
My message for anyone that uses Windows or MacOS is to notice that using them means that Microsoft or Apple controls your computing. They decide what you can do, and what you can't do. So escape! Join us in the Free World! We have worked 25 years to build it, for freedom's sake. Now all you have to do is choose freedom.

* La position de Wikipédia vis à vis du codec à utiliser pour implémenter la balise video de HTML 5.
Back to top
View user's profile Send private message
Oupsman
Veteran
Veteran


Joined: 19 Jul 2004
Posts: 1042

PostPosted: Tue Jul 21, 2009 4:40 pm    Post subject: Reply with quote

Les prises de position extremistes du grand barbu me feront décidément toujours beaucoup rire :roll: :lol: :lol:
_________________
--
L'idéal de nouveauté semble avoir remplacé l'idéal de progrès. C'est bien triste.

----
Unix philosophy: "Do one thing and do it well."
systemd: "Try to do everything and do it wrong."
Back to top
View user's profile Send private message
Magic Banana
Veteran
Veteran


Joined: 13 Dec 2005
Posts: 1906
Location: Belo Horizonte, Minas Gerais, Brasil

PostPosted: Tue Jul 21, 2009 11:31 pm    Post subject: Reply with quote

Les DRMs dans toute leur beauté : Amazon supprime des livres électroniques de leur marque toutes les copies de "1984" (le chef d'œuvre de George Orwell) achetées par ses clients !

Entre les déclarations de RMS (qu'Oupsman traite d'extrêmiste) sur l'"informatique de confiance" (un terme novlangue pour désigner le contrôle de votre ordinateur par celui qui vous vend le système d'exploitation) et les agissements de Amazon, vous voyez le lien ? RMS est peut-être extrêmiste mais il a raison de l'être !
Back to top
View user's profile Send private message
Oupsman
Veteran
Veteran


Joined: 19 Jul 2004
Posts: 1042

PostPosted: Wed Jul 22, 2009 7:31 am    Post subject: Reply with quote

:roll: Tu "oublies" juste de préciser que les livres en questions ont été remboursés, et qu'ils ont été supprimés car Amazon n'avait pas les droits de les reproduire. Tout simplement. Il n'y a pas à chercher 12h à 14h sur ce coup là. Le code de la propriété intellectuelle existe, il doit être respecté, quoi qu'en dise les grands barbus shootés au LSD (ouais, je n'aime VRAIMENT pas RMS).

Et oui, RMS est un extrémiste, qui devrait ouvrir les yeux et regarder le vrai monde de l'entreprise, et je précise bien de l'entreprise car le libre est prépondérant dans le monde de l'éducation. Le libre percera au moment où on trouvera des logiciels d'aussi bonne qualité que dans le monde propriétaire, et ce dans tous les domaines. Et pour l'instant, c'est très loin d'être le cas.

Plutot que de trépigner comme il fait (et produire surtout du vent), il devrait plutôt consacrer son charisme à essayer de recruter des développeurs pour améliorer la qualité des applications existant dans le libre (Ah si digikam pouvait être aussi bon que Bibble ou Lightroom, et si Gimp pouvait enfin être au niveau de photoshop 6 :roll: )
_________________
--
L'idéal de nouveauté semble avoir remplacé l'idéal de progrès. C'est bien triste.

----
Unix philosophy: "Do one thing and do it well."
systemd: "Try to do everything and do it wrong."
Back to top
View user's profile Send private message
Magic Banana
Veteran
Veteran


Joined: 13 Dec 2005
Posts: 1906
Location: Belo Horizonte, Minas Gerais, Brasil

PostPosted: Wed Jul 22, 2009 9:21 am    Post subject: Reply with quote

Oupsman wrote:
:roll: Tu "oublies" juste de préciser que les livres en questions ont été remboursés, et qu'ils ont été supprimés car Amazon n'avait pas les droits de les reproduire. Tout simplement. Il n'y a pas à chercher 12h à 14h sur ce coup là. Le code de la propriété intellectuelle existe, il doit être respecté, quoi qu'en dise les grands barbus shootés au LSD (ouais, je n'aime VRAIMENT pas RMS).


Et donc tu trouves souhaitable que lorsque tu achètes un livre, on puisse te le reprendre à tout moment ? Ou tu trouves souhaitable que lorsque tu achètes un système d'exploitation, une entreprise ou un gouvernement étranger puisse en prendre le contrôle à tout moment (ou plus simplement de t'empêcher de lire ceratins de tes documents ou d'utiliser certaines de tes applications) ?

Oupsman wrote:
Et oui, RMS est un extrémiste, qui devrait ouvrir les yeux et regarder le vrai monde de l'entreprise, et je précise bien de l'entreprise car le libre est prépondérant dans le monde de l'éducation. Le libre percera au moment où on trouvera des logiciels d'aussi bonne qualité que dans le monde propriétaire, et ce dans tous les domaines. Et pour l'instant, c'est très loin d'être le cas.


Tiens donc. Prenons un rapport très récent indiquant que la marché du Libre dépasse aujourd'hui en France 1,5 milliards d'€ et est en croissance de près de 40%. Ou prenons cet avis d'expert (c'est comme cela que s'appelle cette rubrique du journal) qui prétend que "la logique Open Source pourrait devenir devenir la référence, et l'édition propriétaire un phénomène à la marge". Alors bien sûr, pour le moment, les logiciels privateurs restent prépondérants et il semble de nous jours, de bon ton de décrire la situation présente en expliquant que toute évolution relève de l'utopie. Ces gens-là se disent pragmatiques... Heureusement dans ces conditions que les extrêmistes (comme tu les appelles) soient là ! C'est d'autant plus important qu'en suivant ton point de vue ("Le libre percera au moment où on trouvera des logiciels d'aussi bonne qualité que dans le monde propriétaire, et ce dans tous les domaines), jamais personne n'aurait commencé à faire du Libre y compris dans les nombreux domaines (recherche, informatique haute-performance, enbarqué, serveurs Web, etc.) où il domine aujourd'hui.

Oupsman wrote:
Plutot que de trépigner comme il fait (et produire surtout du vent), il devrait plutôt consacrer son charisme à essayer de recruter des développeurs pour améliorer la qualité des applications existant dans le libre (Ah si digikam pouvait être aussi bon que Bibble ou Lightroom, et si Gimp pouvait enfin être au niveau de photoshop 6 :roll: )


Parce qu'il trouvait, vers 1983, que le statu quo était non-éthique, RMS a démissionné du MIT pour écrire, seul, le système d'exploitation GNU que tu utilises aujourd'hui (je suis certain qu'en lisant cela à l'époque tu l'aurais traité d'"extrêmiste utopiste qui produit du vent") ! Heureusement d'autres "extrêmistes" l'ont rejoint pour l'aider à accomplir sa tâche. Sans lui, on peut légitiment penser qu'il n'y aurait pas de GCC, pas de libc, pas de Bash ou de screen. Pas de coreutils, de grep ou de diff. Pas de GRUB, de gzip ou de tar. Pire que l'absence de toutes ces composantes du projets GNU, il n'y aurait certainement pas de licence GPL (de loin la plus populaire de toutes les licences). On peut légitimement penser que, par exemple, le noyau Linux aurait gardé une licence interdisant toute forme d'exploitation commerciale (c'est toi qui parlais de percer en entreprise ?) et serait resté à l'état de joujou pour étudiant (comme Linus Torvald le pensait d'ailleurs). Il y a des exemples comme cela à la pelle : est-ce que Java serait aujourd'hui distribué selon les termes de la GPL si toutes les distributions GNU/Linux l'incluaient sans rechigner ?, Est-ce que Wikipédia serait aujourd'hui la plus grosse encyclopédie du monde si la licence GNU FDL n'avait pas été là à ses début et que RMS n'avait pas posé la bases de son fonctionnement dès 1999 (là encore je suis certain qu'en lisant cela à l'époque tu l'aurais traité d'"extrêmiste utopiste qui produit du vent"), etc.

Même si il continue à travailler sur GNU Emacs, RMS passe aujourd'hui le plus clair de son temps à défendre les principes éthiques qui sous-tendent ce mouvement. Une des raisons est qu'il prétend être moins bon programmeur que par le passé. Une autre est que le mouvement Libre ne manque plus de développeurs. En revanche, il a, et tu en es l'exemple type, grandement oublié ce pour quoi il a été créé. Il s'agit d'un combat éthique. Pas de créer les meilleurs logiciels qui soient. Il s'agit de vivre dans un monde où l'ordinateur fait ce que l'on souhaite qu'il fasse. Où notre lecteur multimédia ne joue pas le rôle de spyware. Où la CIA ne risque pas de récupérer les documents des opposants politiques. Où l'on peut corriger des bogues sans avoir à se mettre à genoux devant des développeurs tout puissant. Où l'on puisse acheter des livres sans risque de se les voir retirer par la suite. Où l'on puisse partager ses logiciels avec ces amis sans craindre une poursuite judiciaire. C'est une affaire de principes (je fais exprès de choisir d'autres articles que ceux de RMS).
Back to top
View user's profile Send private message
Oupsman
Veteran
Veteran


Joined: 19 Jul 2004
Posts: 1042

PostPosted: Wed Jul 22, 2009 9:58 am    Post subject: Reply with quote

Magic Banana wrote:


Et donc tu trouves souhaitable que lorsque tu achètes un livre, on puisse te le reprendre à tout moment ? Ou tu trouves souhaitable que lorsque tu achètes un système d'exploitation, une entreprise ou un gouvernement étranger puisse en prendre le contrôle à tout moment (ou plus simplement de t'empêcher de lire ceratins de tes documents ou d'utiliser certaines de tes applications) ?


Ouaaahhhh ... Alors dans un premier temps on va poser le vocabulaire correct : Tu n'achètes pas un livre, tu achètes une reproduction d'oeuvre. Si l'entreprise qui reproduit l'oeuvre n'en a pas le droit, la reproduction de l'oeuvre que tu as acheté devient donc illégale (en regard du CPI). Donc elle peut, et même doit la supprimer, toujours pour rester dans la légalité. Les clients ont étés remboursés, mais ça tu sembles l'oublier.

Pour la seconde phrase, sans commentaires. Cela tient du délire paranoiaque à ce niveau là :roll: Le jour où cela arrivera (:lol:) je migerais mon mac sous LInux, comme mes PC qui n'y sont pas encore. M'enfin je suis pas prêt de le faire :lol:


Magic Banana wrote:

Tiens donc. Prenons un rapport très récent indiquant que la marché du Libre dépasse aujourd'hui en France 1,5 milliards d'€ et est en croissance de près de 40%. Ou prenons cet avis d'expert (c'est comme cela que s'appelle cette rubrique du journal) qui prétend que "la logique Open Source pourrait devenir devenir la référence, et l'édition propriétaire un phénomène à la marge". Alors bien sûr, pour le moment, les logiciels privateurs restent prépondérants et il semble de nous jours, de bon ton de décrire la situation présente en expliquant que toute évolution relève de l'utopie. Ces gens-là se disent pragmatiques... Heureusement dans ces conditions que les extrêmistes (comme tu les appelles) soient là ! C'est d'autant plus important qu'en suivant ton point de vue ("Le libre percera au moment où on trouvera des logiciels d'aussi bonne qualité que dans le monde propriétaire, et ce dans tous les domaines), jamais personne n'aurait commencé à faire du Libre y compris dans les nombreux domaines (recherche, informatique haute-performance, enbarqué, serveurs Web, etc.) où il domine aujourd'hui.


Certes, certes, dans le monde du serveur, le libre domine. Même si il y'a encore des marchés de niches dont il risque pas de se faire délogger. Et quand on commence à parler d'informatique vraiment professionnelle (entendre : des serveurs connectés à des baies de stockage ou à des robots de sauvegarde sur SAN), le libre se fait clairement distancer en terme de fonctionnalités et de facilité d'administration. Oh je suis d'accord, ça ne représente pas la totalité des entreprises, mais bon ...

Magic Banana wrote:

Parce qu'il trouvait, vers 1983, que le statu quo était non-éthique, RMS a démissionné du MIT pour écrire, seul, le système d'exploitation GNU que tu utilises aujourd'hui (je suis certain qu'en lisant cela à l'époque tu l'aurais traité d'"extrêmiste utopiste qui produit du vent") ! Heureusement d'autres "extrêmistes" l'ont rejoint pour l'aider à accomplir sa tâche. Sans lui, on peut légitiment penser qu'il n'y aurait pas de GCC, pas de libc, pas de Bash ou de screen. Pas de coreutils, de grep ou de diff. Pas de GRUB, de gzip ou de tar. Pire que l'absence de toutes ces composantes du projets GNU, il n'y aurait certainement pas de licence GPL (de loin la plus populaire de toutes les licences). On peut légitimement penser que, par exemple, le noyau Linux aurait gardé une licence interdisant toute forme d'exploitation commerciale (c'est toi qui parlais de percer en entreprise ?) et serait resté à l'état de joujou pour étudiant (comme Linus Torvald le pensait d'ailleurs). Il y a des exemples comme cela à la pelle : est-ce que Java serait aujourd'hui distribué selon les termes de la GPL si toutes les distributions GNU/Linux l'incluaient sans rechigner ?, Est-ce que Wikipédia serait aujourd'hui la plus grosse encyclopédie du monde si la licence GNU FDL n'avait pas été là à ses début et que RMS n'avait pas posé la bases de son fonctionnement dès 1999 (là encore je suis certain qu'en lisant cela à l'époque tu l'aurais traité d'"extrêmiste utopiste qui produit du vent"), etc.


J'aime à penser que personne n'est irremplaçable. A mon avis, même si RMS n'avait pas été là, d'autres se seraient lancés à sa place. Mieux peut être, avec des points de vus moins tranchés, et surtout moins éloignés de la réalité. Prends bien en compte la réalité complète dans tes propos, pas simplement la partie qui t'arrange. Oui c'est clair que la gendarmerie nationale a migré sous Linux + Open Office. Mais le jour où tu verras un studio graphique connu migrer intégralement sous Linux (exemple au hasard), là y'aura eu un grand bond en avant de fait :roll: Pour l'instant Linux est cantonné à ce qu'il fait de mieux : le rendu. Mais tout ce qui est pipeline graphique se fait encore majoritairement sous Solaris ou Irix (voire Windows).

Si le libre est si bon, pourquoi les entreprises ne migrent-elles pas en masse dessus :?: Quelques éditeurs jouent le jeu du libre et y proposent leurs produits. J'utilise avec grand plaisir Bibble sur mon PC de bureau. Mais c'est un fait BEAUCOUP trop rare pour qu'on puisse généraliser ... Mais bon 130$ la licence quand même ...

Avant que Linux ne puisse perçer plus en entreprise (et surtout sortir des salles blanches), il faudrait que les éditeurs et les fabriquants jouent le jeu.

Y'a 10 ans, il n'y avait pas de traces d'un logiciel propriétaire sur mon PC de bureau. Maintenant, j'en ai un certains nombre de plus, et le ratio Linux/Proprio est à 50/50.

Magic Banana wrote:

Même si il continue à travailler sur GNU Emacs, RMS passe aujourd'hui le plus clair de son temps à défendre les principes éthiques qui sous-tendent ce mouvement. Une des raisons est qu'il prétend être moins bon programmeur que par le passé. Une autre est que le mouvement Libre ne manque plus de développeurs. En revanche, il a, et tu en es l'exemple type, grandement oublié ce pour quoi il a été créé. Il s'agit d'un combat éthique. Pas de créer les meilleurs logiciels qui soient. Il s'agit de vivre dans un monde où l'ordinateur fait ce que l'on souhaite qu'il fasse. Où notre lecteur multimédia ne joue pas le rôle de spyware. Où la CIA ne risque pas de récupérer les documents des opposants politiques. Où l'on peut corriger des bogues sans avoir à se mettre à genoux devant des développeurs tout puissant. Où l'on puisse acheter des livres sans risque de se les voir retirer par la suite. Où l'on puisse partager ses logiciels avec ces amis sans craindre une poursuite judiciaire. C'est une affaire de principes (je fais exprès de choisir d'autres articles que ceux de RMS).


C'est bien de mener un combat éthique. Ceci dit, c'est dommage dans un sens que peu de monde suive ce combat. Et il ne s'agit pas d'un défaut d'informations, loin de là ... Mes ordinateurs font ce que je souhaite faire, merci, et je partage ce fait avec en gros 95% de la planète (environ). Je peux lire mes DVD, les graver, les dupliquer, tout ça sans limitation (alors que si on en croit certaines personnes, Vista devrait me l'interdire). La CIA ne récupère pas mes documents, je suis toujours en attente de preuves tangibles de ça d'ailleurs. Les détracteurs de Microsoft parlent beaucoup de portes dérobées, mais elles n'ont jamais été prouvées réellement ... Ou alors le document est bien caché ...
_________________
--
L'idéal de nouveauté semble avoir remplacé l'idéal de progrès. C'est bien triste.

----
Unix philosophy: "Do one thing and do it well."
systemd: "Try to do everything and do it wrong."
Back to top
View user's profile Send private message
Magic Banana
Veteran
Veteran


Joined: 13 Dec 2005
Posts: 1906
Location: Belo Horizonte, Minas Gerais, Brasil

PostPosted: Wed Jul 22, 2009 10:57 am    Post subject: Reply with quote

Oupsman wrote:
Ouaaahhhh ... Alors dans un premier temps on va poser le vocabulaire correct : Tu n'achètes pas un livre, tu achètes une reproduction d'oeuvre. Si l'entreprise qui reproduit l'oeuvre n'en a pas le droit, la reproduction de l'oeuvre que tu as acheté devient donc illégale (en regard du CPI). Donc elle peut, et même doit la supprimer, toujours pour rester dans la légalité. Les clients ont étés remboursés, mais ça tu sembles l'oublier.


Sauf qu'auparavant quand j'achetais un livre il était à moi. On ne pouvait pas me le reprendre. On ne pouvait pas m'empêcher de le prêter à un ami non plus (ce que fait aussi le Kindle d'Amazon). Le livre électronique à la Amazon c'est la porte auverte à un contrôle centralisé de ce que l'on a droit de lire. Si tout le monde se met à lire des livres de cette façon (parce que supérieur en coût et en confort de lecteure), on aura un index bien plus efficace que l'original. Encore un exemple que la technique n'est pas tout. Les problèmes de libertés sont autrement plus importantes de mon point de vue (et du point de vue de tout ceux que tu qualifies d'"extrêmistes").

Oupsman wrote:
Pour la seconde phrase, sans commentaires. Cela tient du délire paranoiaque à ce niveau là :roll: Le jour où cela arrivera (:lol:) je migerais mon mac sous LInux, comme mes PC qui n'y sont pas encore. M'enfin je suis pas prêt de le faire :lol:


On s'inquiètera de nos libertés quand nous n'en aurons plus ? Je te rappelle que l'essentiel du travail sur Windows Vista concerne l'implémentation du NGSCB (qui s'appelait auparavant Palladium). Un peu de lecture (ou, en version plus courte et francocphone) te convaincra, je l'espère, que quand Microsoft parle d"'informatique de confiance", il faut entendre "Microsoft peut avoir confiance en l'usage que tu fais de ton ordinateur" (puisque Microsoft peut très facilement rendre impossible les usages que l'entreprise, ou le gouvernement des États-Unis ?, réprouve).

Pour ce qui est des portes dérobées dans Windows, tu as raison nous ne pouvons pas en être sûr à 100% puisque le code est caché à l'utilisateur. Encore un argument éthique en faveur du logiciel Libre.

Oupsman wrote:
Certes, certes, dans le monde du serveur, le libre domine. Même si il y'a encore des marchés de niches dont il risque pas de se faire délogger. Et quand on commence à parler d'informatique vraiment professionnelle (entendre : des serveurs connectés à des baies de stockage ou à des robots de sauvegarde sur SAN), le libre se fait clairement distancer en terme de fonctionnalités et de facilité d'administration. Oh je suis d'accord, ça ne représente pas la totalité des entreprises, mais bon ...

J'aime à penser que personne n'est irremplaçable. A mon avis, même si RMS n'avait pas été là, d'autres se seraient lancés à sa place. Mieux peut être, avec des points de vus moins tranchés, et surtout moins éloignés de la réalité. Prends bien en compte la réalité complète dans tes propos, pas simplement la partie qui t'arrange. Oui c'est clair que la gendarmerie nationale a migré sous Linux + Open Office. Mais le jour où tu verras un studio graphique connu migrer intégralement sous Linux (exemple au hasard), là y'aura eu un grand bond en avant de fait :roll: Pour l'instant Linux est cantonné à ce qu'il fait de mieux : le rendu. Mais tout ce qui est pipeline graphique se fait encore majoritairement sous Solaris ou Irix (voire Windows).

Si le libre est si bon, pourquoi les entreprises ne migrent-elles pas en masse dessus :?: Quelques éditeurs jouent le jeu du libre et y proposent leurs produits. J'utilise avec grand plaisir Bibble sur mon PC de bureau. Mais c'est un fait BEAUCOUP trop rare pour qu'on puisse généraliser ... Mais bon 130$ la licence quand même ...

Avant que Linux ne puisse perçer plus en entreprise (et surtout sortir des salles blanches), il faudrait que les éditeurs et les fabriquants jouent le jeu.

Y'a 10 ans, il n'y avait pas de traces d'un logiciel propriétaire sur mon PC de bureau. Maintenant, j'en ai un certains nombre de plus, et le ratio Linux/Proprio est à 50/50.


Comme je l'ai écris dans mon précédent message, je suis sûr qu'en lisant, au début des années 80, le manifeste du mouvement GNU, tu aurais crié à l'utopie (je te rappelle que RMS était, à ce moment-là, seul avec l'idée de développer, sans contre-partie financière, un système d'exploitation entier). Même chose lorsqu'il a évoqué, il y a 10 ans, l'idée d'une encyclopédie écrite par tout le monde collaborativement. Force est de constater qu'aujourd'hui ce n'est pas "du vent". Loin de là. Et ce n'est pas disant "le logiciel est ce qu'il est et, pour le moment, il n'y a rien de mieux donc je l'utilise" que les choses ont avancées dans le bon sens. Pourtant c'est ce que tu fais. Pire, avec une telle approche, le mouvement risque à tout moment de mourir parce que techniquement des logiciels privateurs sont meilleurs et donc on arrête d'utiliser/développer des alternatives respectueuses de nos libertés. Aujourd'hui, nous risquons plus de renier les principes à l'origine du mouvement (et sans lesquels tout pourrait être perdu : voir ma précédente phrase) que de manquer de développeurs : RMS est à sa place dans son rôle actuel !

Oupsman wrote:
C'est bien de mener un combat éthique. Ceci dit, c'est dommage dans un sens que peu de monde suive ce combat. Et il ne s'agit pas d'un défaut d'informations, loin de là ... Mes ordinateurs font ce que je souhaite faire, merci, et je partage ce fait avec en gros 95% de la planète (environ). Je peux lire mes DVD, les graver, les dupliquer, tout ça sans limitation (alors que si on en croit certaines personnes, Vista devrait me l'interdire). La CIA ne récupère pas mes documents, je suis toujours en attente de preuves tangibles de ça d'ailleurs. Les détracteurs de Microsoft parlent beaucoup de portes dérobées, mais elles n'ont jamais été prouvées réellement ... Ou alors le document est bien caché ...


Sans le code source, tu ne sais pas si tes "ordinateurs font ce que je souhaite faire". Peut-être t'espionnent-ils ? Peut-être servent-ils de cheval de Troie ? Comment peux-tu être si sûr que la CIA n'est pas allée faire un tour sur ton Windows/Mac ? Tu ne peux pas en être sûr. C'est en partie en cela que les logiciels privateurs sont une atteinte à ta liberté.
Back to top
View user's profile Send private message
Oupsman
Veteran
Veteran


Joined: 19 Jul 2004
Posts: 1042

PostPosted: Wed Jul 22, 2009 11:47 am    Post subject: Reply with quote

Magic Banana wrote:
Sauf qu'auparavant quand j'achetais un livre il était à moi. On ne pouvait pas me le reprendre. On ne pouvait pas m'empêcher de le prêter à un ami non plus (ce que fait aussi le Kindle d'Amazon). Le livre électronique à la Amazon c'est la porte auverte à un contrôle centralisé de ce que l'on a droit de lire. Si tout le monde se met à lire des livres de cette façon (parce que supérieur en coût et en confort de lecteure), on aura un index bien plus efficace que l'original. Encore un exemple que la technique n'est pas tout. Les problèmes de libertés sont autrement plus importantes de mon point de vue (et du point de vue de tout ceux que tu qualifies d'"extrêmistes").


Fort heureusement, les lecteurs électronique de type 'Amazon' sont rares. Moi qui lit un roman par semaine, je ne supporterais pas le faire sur un écran. Le plaisir de l'objet est beaucoup plus important. L'odeur d'un livre, le toucher, ça fait partie aussi du plaisir.

Magic Banana wrote:
On s'inquiètera de nos libertés quand nous n'en aurons plus ? Je te rappelle que l'essentiel du travail sur Windows Vista concerne l'implémentation du NGSCB (qui s'appelait auparavant Palladium). Un peu de lecture (ou, en version plus courte et francocphone) te convaincra, je l'espère, que quand Microsoft parle d"'informatique de confiance", il faut entendre "Microsoft peut avoir confiance en l'usage que tu fais de ton ordinateur" (puisque Microsoft peut très facilement rendre impossible les usages que l'entreprise, ou le gouvernement des États-Unis ?, réprouve).


Et un document neutre sur le sujet ça existe :?: Je n'aime pas qu'on cherche à m'orienter dans une direction ... Est-il utile de rappeler que les assertions du chercheur néo zélandais parues à la sortie de Vista ont toutes étés contre démontrées quelque temps plus tard :?:

Magic Banana wrote:

Pour ce qui est des portes dérobées dans Windows, tu as raison nous ne pouvons pas en être sûr à 100% puisque le code est caché à l'utilisateur. Encore un argument éthique en faveur du logiciel Libre.


Je peux rire là :lol: Es tu certain que les logiciels libres sont exempts de portes dérobées, simplement parce que le code source est dispo. Quand le logiciel fait quelques millions de lignes de code, comment peut-on être certain de cela :?: Le travail de vérification ligne à ligne du code est fastidieux, très fastidieux.

D'un point de vue éthique, certes les logiciels libres ne peuvent pas inclure de tels dispositifs. Mais franchement, tous les programmeurs libres n'ont pas la même éthique ...
C'est sur je ne sais plus quel projet qu'un patch soumis très rapidement pour corriger un bug incluait un cheval de troie. Sauf que j'arrive plus à retrouver l'information :?


Magic Banana wrote:

Comme je l'ai écris dans mon précédent message, je suis sûr qu'en lisant, au début des années 80, le manifeste du mouvement GNU, tu aurais crié à l'utopie (je te rappelle que RMS était, à ce moment-là, seul avec l'idée de développer, sans contre-partie financière, un système d'exploitation entier). Même chose lorsqu'il a évoqué, il y a 10 ans, l'idée d'une encyclopédie écrite par tout le monde collaborativement. Force est de constater qu'aujourd'hui ce n'est pas "du vent". Loin de là. Et ce n'est pas disant "le logiciel est ce qu'il est et, pour le moment, il n'y a rien de mieux donc je l'utilise" que les choses ont avancées dans le bon sens. Pourtant c'est ce que tu fais. Pire, avec une telle approche, le mouvement risque à tout moment de mourir parce que techniquement des logiciels privateurs sont meilleurs et donc on arrête d'utiliser/développer des alternatives respectueuses de nos libertés. Aujourd'hui, nous risquons plus de renier les principes à l'origine du mouvement (et sans lesquels tout pourrait être perdu : voir ma précédente phrase) que de manquer de développeurs : RMS est à sa place dans son rôle actuel !


Tu ne réponds pas à ce que je dis, et tu pars à nouveau dans un délire. Regrettable :(

Magic Banana wrote:

Sans le code source, tu ne sais pas si tes "ordinateurs font ce que je souhaite faire". Peut-être t'espionnent-ils ? Peut-être servent-ils de cheval de Troie ? Comment peux-tu être si sûr que la CIA n'est pas allée faire un tour sur ton Windows/Mac ? Tu ne peux pas en être sûr. C'est en partie en cela que les logiciels privateurs sont une atteinte à ta liberté.


Cette histoire de CIA qui fouille dans les ordinateurs est une utopie, un délire paranoïaque :!: Et que des entreprises ont accès à l'ensemble du code source de Windows. Si une telle porte dérobée existait vraiment, elle aurait été révélée sous couvert de l'anonymat. Pour l'instant, il n'en est rien ... Si la CIA espionnait réellement nos ordinateurs, y'a bien un firewall qui aurait tiqué et un informaticien aurait révélé l'information :!: Là pour l'instant, c'est le silence assourdissant sur le sujet. Mes ordinateurs font ce que je veux. C'est pas un délire, c'est un fait :!: Je regarde tout ce que je veux, rippe mes DVD et mes CD et les lis sans soucis. Je surfe sur les sites que je veux, installe les logiciels que je veux sur mon portable. J'ai connu pire à 10 ans quand j'étais uniquement sous Linux :roll:
_________________
--
L'idéal de nouveauté semble avoir remplacé l'idéal de progrès. C'est bien triste.

----
Unix philosophy: "Do one thing and do it well."
systemd: "Try to do everything and do it wrong."
Back to top
View user's profile Send private message
Magic Banana
Veteran
Veteran


Joined: 13 Dec 2005
Posts: 1906
Location: Belo Horizonte, Minas Gerais, Brasil

PostPosted: Wed Jul 22, 2009 11:49 am    Post subject: Reply with quote

Les livres achetés par les utilisateurs de Kindle et supprimés par la suite émeuvent jusque dans les colonnes du journal Le Monde :
LeMonde.fr wrote:
Un adolescent relève qu'il avait ajouté des notes à l'ouvrage sur son Kindle, dans le cadre d'un travail scolaire, lesquelles ont été perdues avec la suppression du livre. "Ils n'ont pas seulement repris un livre, explique-t-il, ils ont volé mon travail."

"Cela montre à quel point vous avez peu de droits lorsque vous achetez un livre électronique sur Amazon", commente un expert en commerce et sécurité électroniques dans le quotidien. "En tant que propriétaire d'un Kindle, je me sens frustré : je ne peux pas prêter mes livres, je ne peux pas les revendre une fois que je les ai lus, et maintenant, il apparaît que je ne peux même pas être certain que j'aurai toujours mes livres demain", ajoute-t-il.
Back to top
View user's profile Send private message
Magic Banana
Veteran
Veteran


Joined: 13 Dec 2005
Posts: 1906
Location: Belo Horizonte, Minas Gerais, Brasil

PostPosted: Wed Jul 22, 2009 12:29 pm    Post subject: Reply with quote

Je met fin à la discussion avec Oupsman. À quoi bon ? il ne cesse de prétendre que je "délire" parce que, contrairement à lui, je ne me contente pas de décrire la situation actuelle et que je lui montre que les choses ont évoluées dans le bon sens avec des "extrêmistes" (pour reprendre ses termes) qui, eux, œuvrent pour un monde meilleur (projet GNU, Wikipédia, etc.) au lieu d'accepter, les bras ballants, les dérives toujours plus liberticides (DRM, "informatique de confiance") des éditeurs privateurs. Il refuse des références (le document anglophone compte, pourtant, des dizaines de références) pas suffisamment neutres selon lui sans que, de son côté, il n'apporte le moindre appui bibliographique à ce qu'il écris (elles sont où ces "assertions démontées du chercheur néo-zélandais" ?, il est où ce logiciel Libre avec un cheval de Troie ?). Il feint de ne pas comprendre (en riant de moquerie :roll: ) que ce n'est pas chaque utilisateur final qui regarde chaque ligne du code source mais la communauté dans son ensemble, que trouver une fonctionnalité malveillante dans un logiciel Libre (ce qui n'est pas dur puisque le code source est disponible : liberté 1) équivaut à discréditer auprès de la communauté le développeur/l'entreprise derrière le logiciel (et à redoubler d'attention sur ce qu'il/elle produit), que contrairement à un logiciel privateur une telle fonctionnalité peut-être immédiatement retirée (liberté 2) et que toute la communauté peut alors profiter de la version "saine" (liberté 3). Enfin, il prétend savoir parfaitement ce que font les logiciels privateurs qu'il utilise ce qui est assez comique lorsque, juste avant, il écris que l'on ne peut pas savoir, malgré la disponibilité du code source, ce que fait un logiciel Libre ("le travail de vérification ligne à ligne du code est fastidieux, très fastidieux.").

Devant autant de mauvaise fois, je m'incline.
Back to top
View user's profile Send private message
Oupsman
Veteran
Veteran


Joined: 19 Jul 2004
Posts: 1042

PostPosted: Wed Jul 22, 2009 12:45 pm    Post subject: Reply with quote

Faudrait surtout que tu lises mes messages sans les passer par ton filtre d'interprétation. (re)lis ce que j'ai écris : je n'ai "prétendu savoir parfaitement ce que font les logiciels privateurs que j'utilise" , j'ai dis que "Mes ordinateurs font ce que je veux." C'est pas DU TOUT la même chose.

Ensuite, vu que tu es incapable d'utiliser google à priori :

l'attaque du chercheur néo zélandais : http://www.cs.auckland.ac.nz/~pgut001/pubs/vista_cost.html

la contre démonstration : http://blogs.zdnet.com/Bott/?p=299

pour le logiciel libre, je me souviens plus du nom du nom du logiciel, mais je continue à chercher.
_________________
--
L'idéal de nouveauté semble avoir remplacé l'idéal de progrès. C'est bien triste.

----
Unix philosophy: "Do one thing and do it well."
systemd: "Try to do everything and do it wrong."
Back to top
View user's profile Send private message
SnowBear
l33t
l33t


Joined: 03 Sep 2005
Posts: 729
Location: Dax [40]

PostPosted: Wed Jul 22, 2009 5:50 pm    Post subject: Reply with quote

Salut à tous,
c'est avec un plaisir assez fort que je vous annonce que l'association Landinux vient de publier un livret sur les logiciels libres. Ce livret, à destination d'un public de néophytes, ressemble les logiciels les plus connus/simples/... dans le monde du libre.

Un lien : http://www.landinux.org/node/22
Ce bouquin a vu le jour grâce aux RMLL2008 ( organisées par Landinux ) qui ont fait bouger de manière assez forte les politiciens landais.


N'hésitez pas à diffuser ce livret autour de vous ;) (pour ceux qui voudraient recevoir des versions papiers mp moi ;) ).
Back to top
View user's profile Send private message
ghoti
Advocate
Advocate


Joined: 30 Dec 2002
Posts: 3581
Location: Belgium

PostPosted: Wed Jul 22, 2009 10:33 pm    Post subject: Reply with quote

Elle est toute sympatoche, cette petite brochure ! :)
La photo en page 7 va particulièrement réjouir Oupsman... :mrgreen:
Back to top
View user's profile Send private message
Oupsman
Veteran
Veteran


Joined: 19 Jul 2004
Posts: 1042

PostPosted: Thu Jul 23, 2009 6:33 am    Post subject: Reply with quote

:mrgreen: si tu savais. Y'a une couverture d'un magazine Login que je regrettre d'avoir jeté :mrgreen:
_________________
--
L'idéal de nouveauté semble avoir remplacé l'idéal de progrès. C'est bien triste.

----
Unix philosophy: "Do one thing and do it well."
systemd: "Try to do everything and do it wrong."
Back to top
View user's profile Send private message
ghoti
Advocate
Advocate


Joined: 30 Dec 2002
Posts: 3581
Location: Belgium

PostPosted: Thu Jul 23, 2009 9:16 am    Post subject: Reply with quote

Oupsman wrote:
:mrgreen: si tu savais. Y'a une couverture d'un magazine Login que je regrettre d'avoir jeté :mrgreen:

celle-ci ? :P
Back to top
View user's profile Send private message
Oupsman
Veteran
Veteran


Joined: 19 Jul 2004
Posts: 1042

PostPosted: Thu Jul 23, 2009 9:36 am    Post subject: Reply with quote

Oui :mrgreen: Quand on sait qu'il avait incendié le magazine après, on a ainsi une meilleure idée du personnage :mrgreen:
_________________
--
L'idéal de nouveauté semble avoir remplacé l'idéal de progrès. C'est bien triste.

----
Unix philosophy: "Do one thing and do it well."
systemd: "Try to do everything and do it wrong."
Back to top
View user's profile Send private message
Magic Banana
Veteran
Veteran


Joined: 13 Dec 2005
Posts: 1906
Location: Belo Horizonte, Minas Gerais, Brasil

PostPosted: Thu Jul 23, 2009 10:11 am    Post subject: Reply with quote

Oupsman wrote:
Oui :mrgreen: Quand on sait qu'il avait incendié le magazine après, on a ainsi une meilleure idée du personnage :mrgreen:


Être aparenté à Staline relève de la diffamation. Tu aimerais être assimilé à un dictateur sur la couverture d'un magazine ?

Comme en plus, il dit ne pas être communiste... Vois par exemple cette citation (ou regarde le en vidéo) :
Richard Stallman wrote:
Only the developer has the source code, so only the developer can make a change, and if a user wants a change, the user has to beg the developer, or even pray to the developer: "Oh, mighty developer, please make this change for me". Sometimes the developer says: "Pay us and we'll listen to your problem". If the user pays, the developer says: "Thank you very much. In six months there will be an upgrade, buy the upgrade and you will see if we have fixed your problem, and you will see what new problems we have in store for you". But with free software anyone that has a copy, can read the source codes, master it and begin offering support, so it's a free market and pretty easy to enter. As a result, all those companies and organizations and agencies that say they really need good support, and say that they think that free market generally provides better things to the buyer, rationally speaking, they should insist on using free software so they can get their support through the free market instead of from a monopoly. Isn't it ironic that the proprietary software developers call us communists? We are the ones who have provided for a free market, where they allow only monopoly. More than that, we are the ones that respect private property, and they don't. Companies like Microsoft and Apple, and so many others, they don't respect your private property, in fact they say that your "copy" is their property. They say everything is their property, their idea of private property is: everything belongs to them, like the tzars. So, by contrast, your copy of a free program is your property, and you are free to use it in all the ethical ways. But it goes beyond that, because in the free software community we have a decentralized society in which everybody can basically decide what he wants to do, and do it. Whereas with proprietary software it's a command-based system, the executives decide: we want this feature, we do not want that feature, the programmers put it in, and all the users are stuck with it just the same. So, which one is a Soviet-style system?
Back to top
View user's profile Send private message
Biloute
Guru
Guru


Joined: 03 Apr 2008
Posts: 366
Location: LENS

PostPosted: Thu Jul 23, 2009 10:19 am    Post subject: Reply with quote

8O :x Il y a 64 pages et rien sur gentoo :x 8O

C'est vraiment du foutage de gueu#@! :evil:

En plus ils parlent de cinelerra alors que c'est un logiciel avec pleins de bug et c'est pas vraiment fait pour les néophytes. Ils devraient parler de kino et kdenlive qui sont stable et facile à utiliser.
_________________
Gentoo rocks
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Gentoo Forums Forum Index French All times are GMT
Goto page Previous  1, 2, 3 ... 17, 18, 19 ... 38, 39, 40  Next
Page 18 of 40

 
Jump to:  
You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum